KENDO

31 mai 2021
REI NI HAJILMARI REI NI OWARU
Pratiquer le Kendo nous invite à faire un voyage dans le temps et l'espace, afin de partager une culture qui à force de travail sera peu à peu la nôtre.

Nouvelle langue. Nouveaux habits. Nouvelles règles.

01.

Le dojo attend notre venue…Vous êtes prêts ?
Il est d’usage de dire que l’entraînement de Kendo commence et
se termine par un salut, que l’on peut traduire en japonais par:

REI NI HAJIMARI REI NI OWARU

Soyez attentif à la prononciation s’il vous plaît, « Rei » se disant « Lé-ï » Réï, est un mot très souvent prononcé au dojo, en voici quelques exemples :

Shômen ni rei (saluer en face)
Sensei ni rei (Salut au professeur)
Sensei-gata ni rei (Salut aux professeurs)
Otagai ni rei (Salut mutuel)
Sôgo ni rei (Salut mutuel en groupe)
Shinzen ni rei (Saluer l’autel)

Ce sont des ordres… Soyez une nouvelle fois vigilants.
Il y a aussi :
Ritsu-rei : saluer debout ; incliner la tête et le dos, baisser les yeux face à un plus gradé ou ne pas baisser le regard pour saluer un partenaire du combat.
za-rei : Saluer en position Seïza avec les mains au sol en forme de triangle, puis incliner le buste en voulant amener le nez au centre du triangle.
Quand commence un
ji geiko ou un exercice (mais pas lors d’un passage de grades, d’un Tachiaï ou démonstration de kendo no kata), vous dites «Onegaïshimasu» (Je compte sur vous pour un bon combat) et «Arigatô gozaïmashita» (Je vous en remercie beaucoup) pour terminer le combat en saluant avec le geste approprié. (Ritsu-reï, za-reï ou Sonkyo)

02.

Vous avez sans doute entendu parler que notre hakama comporte cinq plis devant et deux derrière.
Les cinq plis devant symbolisent :
Jin : bienveillance et générosité, Gi : honneur et justice, Rei : courtoisie et étiquette, Chi : (se prononce t’chi) sagesse et intelligence, Shin : sincérité. Le centre de ces cinq plis est ce fameux Rei qui n’est alors plus une simple salutation mais l’incarnation de la politesse Reigi, (pronon- cez Lé-ï-Gui).

Vous comprenez maintenant pourquoi on vous demande d’avoir une attention particulière envers votre hakama.
Dans la vie quotidienne des Japonais on parle tout le temps de
Reigi ou Reisetsu (Léï-ssé-tzou). On ne demande pas seulement d’être poli mais d’apprendre à être respectueux.

Quand le Senpaï (l’aîné du dojo) vous ordonne « Sensei ni rei!!» Il ne nous demande pas seulement de juste marquer une salutation avec l’inclinaison de la tête ou de baisser les yeux mais il faut marquer du respect et de la reconnaissance envers celui qui enseigne.

Par ailleurs quand vous arrivez à la porte du lieu d’entraînement, vous saluez en silence la tête baissée pour marquer le respect au dojo et vous faites de même quand vous quittez la salle afin d’exprimer vos remerciements.

Certes l’entraînement de kendo commence et s’achève par un salut, mais pas seulement.
Quand vous débuter votre vie de
Kenshi vous commencez par apprendre à respecter le lieu, les camarades, les enseignants, les aînés et la tradition et sans doute vous continuerez ainsi jusqu’à la fin de votre vie, en remerciant ce que chaque jour apporte à votre existence.

03. 

Nous avons souvent des entraînements dans un gymnase à vocation sportive où l’on partage la salle avec d’autres disciplines. Les Kenshi tentent d’y ajouter une touche traditionnelle pour que cette salle impersonnelle ait un parfum de dojo Japonais, en mettant par exemple une calligraphie ou des photos de fondateur de la pratique ou un petit autel.

Mais est-ce que la décoration suffit pour marquer le respect, est-ce que la forme peut exister sans le fond ?
Tenir ce lieu propre me semble très important pour la crédibilité du
dojo et la sécurité de tous, ranger convenablement les affaires de chacun dans un coin du dojo et pas en vrac un peu partout…Voici ce qui fait l’image de votre dojo.

Pensons à la façon de poser les armures et les Shinaï au sol quand ceux-ci ne sont pas portés.
D’ailleurs il faut respecter la façon de les porter (par esthétisme et aussi par sécurité), Il faut veiller avec attention et soin à ses
affaires et à sa tenue. Ne pas poser le sac de Shinaï (Sehinai bukuro) verticalement au mur (pour ne pas abîmer la pointe. Et aussi ne pas faire tomber le sabre). Est-ce que c’est normal que la valise qui contient vos armures roulent sur le parquet comme si vous traversiez le dojo en chaussures ?

Respecter chacun fait réfléchir à la propreté et la sécurité.
De l’entrée à la sortie, soyons respectueux les uns envers les autres.

Le cœur empli de ses principes vous êtes prêt pour partir au dojo.

Minori Endo Kendo
Renshi 6
e Dan

Les entrainements, les compétitions, les amis, l’arbitrage, les examens de grade… Une vie de passionnés !

01.

TYour content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

02.

Your content goes here. Edit or remove this text inline or in the module Content settings. You can also style every aspect of this content in the module Design settings and even apply custom CSS to this text in the module Advanced settings.

03. Les entrainements, les compétitions

Le Naginata traditionnel ressemble à une sorte de hallebarde dont la lame, plus courbée que celle du sabre japonais, possède comme lui un seul tranchant. Elle est montée sur une hampe qui pouvait atteindre deux mètres de long. Le maniement de cette arme est le Naginata jutsu et plus communément le Naginata. Dans sa forme la plus moderne, le Naginata est un escrime dont l’arme d’une longueur d’environ 210 cm, est constitué d’une lame flexible en bambou et d’une hampe en chêne. Les combattant sont protégés par une armure et les coups sont portés réellement mais sans danger. Cette discipline sportive reste un Budo et comprend d’autres pratiques moins sportives. Il existe des compétitions au niveau régional, national, européen et mondial.

Les dernières actualités du Kendo

Card image cap

KENDO

19 juillet 2021

KENICHI YOSHIMURA SENSEÏ, LE JUBILÉ

Le 17 février 1970 un étudiant japonais de 21 ans débarque à Orly pour un séjour qu’il imagine durer quelques mois, 50 ans plus tard, toujours Parisien, il est devenu la pierre angulaire du kendo Français. LIRE
Card image cap

KENDO

7 juillet 2021

REI NI HAJILMARI REI NI OWARU

Pratiquer le Kendo nous invite à faire un voyage dans le temps et l'espace, afin de partager une culture qui à force de travail sera peu à peu la nôtre. LIRE
Card image cap

KENDO

7 juin 2021

ANGELA PAPACCIO

Le Kendo féminin en Italie LIRE

KEN DO Magazine

Découvrez notre magazine papier. Toute les infos sur nos disciplines … mais pas que !
Culture, Cuisine, Expositions, Arts, Cinéma, Portrait de sensei, etc…

Plus de 450 Clubs en France

Tous nos clubs sont affiliés à la Fédération Française de Judo, Jujitsu, Kendo et disciplines associées. Nos enseignants sont tous titulaires d’un diplôme fédéral reconnu par le Ministère des Sports.

TROUVER UN CLUB EN FANCE

Contactez-Nous

FFJDA-INJ

21-25, Avenue de la porte de châtillon
75680 PARIS CEDEX 14

Tél  : 01.40.52.16.81
Fax : 01.40.52.16.80

kendo@ffjudo.com

Suivez-Nous

Le CNKDR est membre de la Fédération Européenne de Kendo-EKF
Le CNKDR est membre de la Fédération Européenne de Naginata-ENF
Le CNKDR est membre de la Fédération Internationale de Kendo-FIK

Le Comité National de Kendo et Disciplines Rattachées (CNKDR) est un organe interne de la Fédération Française de Judo, Jujitsu, Kendo et Disciplines Associées (FFJDA).
Auquel est confié la gestion du Kendo et des disciplines qui lui sont rattachées et qui sont : le Iaïdo, le Sport Chanbara, le Naginata, le Jodo et le Bô-Jitsu.
Le CNKDR a pour mission de gérer les activités techniques, sportives et administratives des disciplines ci-dessus indiquées, pratiquées par les associations affiliées à la FFJDA.

FFJDA • 21-25, Av. de la Porte de Châtillon – 75680 PARIS CEDEX 14
Tél. : 01.40.52.16.81 - Fax : 01.40.52.16.80
 Mail : kendo@ffjudo.com
© 2021 / Comité National de Kendo et Disciplines Rattachées - Tous droits réservés